Bonjour !

La plupart des gens qui luttent avec l’anxiété veulent savoir quelles sont les causes des attaques de panique. Il y a vraiment deux questions à se poser ici, et je vais tacher de répondre aux deux dans cet article.

causes anxiete

Comment fonctionnent les attaques de panique ?

La première question est « Qu’est-ce qui provoque une crise d’angoisse ? », dans le sens du déclencheur, de la ou les causes. C’est très important car une fois que vous savez comment les attaques de panique fonctionnent, vous aurez la compréhension et les cartes en main pour vous libérer de ces crises. On peut se poser des questions telles que :

  • Qu’est ce qui déclenche une attaque de panique ?

  • Quelles sont les causes des attaques de panique qui se produisent sur plusieurs jours, dans certaines situations, mais pas dans d’autres ?

  • Pourquoi ai-je une attaque de panique un jour dans un magasin ou en conduisant, et je ne l’ai pas eu au même endroit un autre jour ?

  • Pourquoi ai-je moins d’angoisses quand je suis accompagnée d’une personne de confiance ?

  • Comment les attaques de panique se calment ?

La question « Pourquoi ? »

La deuxième question est très différente. Quand les gens demandent « Qu’est ce qui provoque des attaques de panique ? », souvent , ils ne cherchent pas la signification  d’une crise de panique. Ils veulent savoir « pourquoi » ils ont ce problème, pourquoi ça leur tombe dessus et pas le voisin. Je dis à mes clientes que le « Pourquoi ? » n’est pas une question utile à se poser lors d’une attaque, et ce, pour plusieurs raisons :

  • Quand la plupart des gens se posent cette question, ils le font habituellement quand ils sont en colère ou en pleine crise, et au final sont en colère contre eux-mêmes d’avoir cette crise sans pouvoir la gérer plutôt que de sérieusement chercher une réponse à cette question.

  • Il est peu probable que vous trouviez réellement une réponse à cette question, en particulier lors d’une attaque de panique.

  • Même si vous avez trouvé une réponse, cela n’arrêtera pas soudainement l’apparition des crises de panique. Vous serez juste plus informée tout en ayant une attaque de panique !

Lorsque vous êtes en train de faire une crise de panique, la question « Pourquoi ? » n’a que peu de valeur, car il ne sert qu’à détourner votre attention sur ce que vous subissez sur le moment. Cependant, il y a deux questions qui sont très utiles lors d’une attaque de panique, et ce sont celles que je vous conseille de vous poser chaque fois que vous avez une attaque de panique et même de l’angoisse élevée.

Les questions utiles en cas de crise de panique

Vous sentez l’angoisse monter ou vous êtes en pleine crise, posez-vous ces 2 questions :

  1. « Qu’est-ce qui se passe maintenant ? »

  2. « Comment dois-je agir ? »

Les questions « Qu’est-ce ? » et « Comment ? », beaucoup plus que la question « Pourquoi », peut vous aider à être utile, faire face et avoir les bonnes réponses (comportementales et cognitives) lors d’ une attaque. En apprenant à travailler « avec » plutôt que « contre » une attaque de panique, vous apprendrez comment vous pouvez faire de ces questions un outil de gestion et non de rumination.

Si vous êtes comme la plupart des gens lors d’une panique, vous allez toujours vous demander « pourquoi ? ». Alors, voici une explication générale de ce qui cause des attaques de panique. J’espère que cela vous donnera assez de réponses et de compréhension de la cause éventuelle de vos attaques de panique. Et surtout que cela arrête d’être un problème pour vous et va vous permettre de passer aux questions de « quoi et comment » plutôt que « Pourquoi ».

Je veux rejoindre le Programme Papillon

pour vivre enfin sans angoisse

Les causes sous-jacentes de la panique

Prédisposition génétique

La première est qu’il y a certainement une prédisposition génétique à vos attaques de panique. Certaines personnes sont plus susceptibles de développer des attaques de panique dans certaines circonstances, et certaines personnes n’auront pas d’attaque de panique dans les mêmes circonstances. Nous sommes tous nés avec une variété de prédispositions innées. Si vous avez des attaques de panique, c’est l’une des vôtres malheureusement.

Tendances anxieuses durant l’enfance

Une deuxième raison pour laquelle les gens développent des attaques de panique est que les enfants peuvent avoir grandi dans une atmosphère qui, pour une raison ou une autre, ne leur a pas enseigné que le monde était un endroit sûr, où ils pourraient joyeusement poursuivre leur propre bonheur sereinement. Peut-être y a-t-il eu un décès dans la famille, une maladie grave, ou d’un autre problème sérieux comme l’alcoolisme ou le divorce… Peut-être que les parents eux-mêmes étaient inquiets, anxieux et donc plus protecteurs, en réponse à leurs propres troubles anxieux. Peut-être que l’enfant a pris trop de temps et d’effort à prendre soin des autres, en essayant de tout faire pour plaire aux autres, et de se sentir responsable du bonheur des autres. Les causes de ce types peuvent être très nombreuses !

Une réponse aux défis de l’âge adulte

La troisième raison pour laquelle les gens développent des attaques de panique est qu’ils ont connu souvent une période de stress élevé et des changements stressants dans l’année ou avant le début des attaques de panique. Il faut souvent remonter de 6 mois à 1 an pour trouver les déclencheurs de la première crise. Les déclencheurs peuvent être des événements négatifs, tels que se sentir pris au piège dans un travail ingrat ou qui ne nous convient pas/plus, ou une/des relations toxiques, ou l’expérience de la perte d’un membre de la famille et/ou amis. Ça peut provenir également de beaucoup de changements qui ne sont pas négatifs en soi (finir sa scolarité, changer d’emploi, se marier, déménager, l’achat/vente d’une maison, avoir des enfants, etc…) mais qui ont un effet stressant cumulatif sur la personne au point qu’elle a du mal à y faire face.

Il est intéressant de noter que, pour la plupart des gens qui développent des attaques de panique, elle commence habituellement dans la vingtaine ou la trentaine. Ce sont des années charnières où on établit une vie indépendante et donc plus susceptibles de connaître ce genre de changements. Cependant, l’anxiété peut survenir bien avant durant l’enfant ou bien plus tard en cours de vie.

Quels est le facteur commun à ces causes ?

Comme je viens de l’exposer rapidement, les 3 causes principales, car il peut y en avoir d’autres, sont une prédisposition génétique, l’expérience personnelle durant l’enfance, et les changements difficiles à l’entrée de la vie adulte.

Ces trois facteurs ont en commun le fait que aucun d’entre eux ne peut être sous votre propre contrôle. Ce sont tous des événements qui se développent au cours de votre vie du fait de votre expérience personnelle. Les facteurs qui provoquent des attaques de panique ne sont pas quelque chose que vous auriez pu contrôler.

Il n’y a donc aucune raison de se sentir coupable, honteux d’avoir des attaques de panique. Ils ne sont pas le résultat de mauvais choix de vie  ou d’être stupide, ou lâche.

Si vous avez un trouble de l’anxiété, alors les attaques de panique sont votre problème … A vous de vouloir le résoudre ou de rester sans solution… mais ne faites pas l’erreur de croire que la panique est de votre faute.

Se débarrasser de la crise de panique

Le meilleur traitement d’un trouble panique en générale reste les TCC. Vous pouvez lire sur ce blog les divers articles qui vous expliquent pourquoi les TCC restent à ce jour la meilleure prise en charge. Pour résumer, les personnes entamant ce type de thérapie apprennent différentes façon de réagir à leur pensées négatives débordantes et qui sont irraisonnés, et apprennent à se comporter sans anticipations dans des situations quotidiennes.

La thérapie comportementale et cognitive est une thérapie pro-active et la personne doit avoir la volonté d’affronter enfin ses angoisses. Cela se fait de façon vraiment très progressive, il n’y a pas de mise en situation violente et on attend que la crise passe, non. Apprendre à identifier ses peurs de façon croissante et établir un plan d’action durant les consultations permet doucement mais durablement de mettre en place les bonnes informations dans la mémoire et de ne plus réagir avec une réponse de « fuite ou de lutte » face à un stimulus qui n’en a pas la vocation. Je suis là pour vous accompagner, de chez vous, pour vous amener à la liberté de vivre sereinement votre vie.

A bientôt !
Mimi

Je veux rejoindre le Programme Papillon

pour vivre enfin sans angoisse